Pourquoi faut-il aller le + vite possible à l’école du chiot ? Dans la mesure bien sûr où tout est sécurisé / adultes et aux problèmes de santé possibles !

Les témoignages des quelques uns de nos adhérents :

Fany Coco Mon véto m’a conseillé d y allé au plus tôt .Scott et maintenant un berger allemand bien dans ces pattes très social et sociable. ..merci au club et à ces moniteurs de leurs patience avec les maîtres surtout…
Fanny Fabre Je crois que ma chienne sera un magnifique exemple arrivé a 4 mois car je l ai acheté a 4 mois chienne très craintive intouchable par d autre personne que moi même mon compagnon ne pouvait pas heureusement que je possède une autre chienne elle très stable elle était allé très tôt en club canin a 2 mois et demi.
Grace au conseil du BSC j ai une super chienne même si elle reste toujours méfiante mai na peur de rien
Réjane Barrau Liberty, arrivée au club a 2 mois, pourtant c’est un petit chien, cocker, mais en faisant attention à elle, elle a très bien intégré le cours des chiots. Elle est super bien dans ses patounes, elle n’est pas du tout craintive, ni avec les hommes ni avec les 4 pattes tout en sachant les respecter. Par Contre je ne suis venue au club qu’a 5 mois 1/2 avec ma beauceronne et du coup elle reste craintive des etrangers, il faut toujours apprendre de ses erreurs. Merci beaucoup a ce club qui s’investit a 100% pour nous aider.
Sylvie Gressier Mon westie acheté à 2 mois, arrivé à 2 mois et demi aux chiots, passe à 6 mois aux adultes car nickel en éducation mais têtu comme un terrier. Vu le caractère et mes 3 enfants en bas âge a l’époque, ça aurait pu tourner au vinaigre !! Eh bien tout le contraire, il reste un terrier mais proche de moi et obéissant à qui connaît les ordres. Et du coup 2 autres chiens ont agrandi ma tribu avec le même parcours. Quand on peut amener son chien à l’école des chiots mieux y aller vite avant de commencer des erreurs d’éducation !!
Chantal Gary je vois la différence entre bestof venu au club à 17 mois (à peu près) et fatalou qui lui a intégrer le club dès que je l’ai eu cad à 2 mois et demi. dans l’éducation il n’y a pas photo. pour fatalou petit chinois houppette l’éleveur fournit avec les papiers du chien un lexique en expliquant qu’il est vivement conseillé d’aller dans un club canin. 1er cours de fatalou il est resté dans un coin ne voulant pas se mélanger aux autres et petit à petit avec la patience des moniteurs (et la mienne un peu quand même )nous y sommes arrivés. qui aurait cru au début que fatalou deviendrait ce qu’il est certes un chien toujours méfiant et sensible je pense dû à sa race mais un chien bien dans ses papattes. je pense avoir deux loulous bien dans leurs pattes merci aux moniteurs du BSC pour leur patience (et avec moi il en faut lol)
Karine Ollier Quant à Jap, arrivé au club vers 7 mois (abandonné, nous l’avons recueilli, il en avait environ 5) …et qu’elle galère au début !!! Hyper excité dès qu’il voyait ses congénères, il cherchait à s’imposer bref une vraie boule de speed mais après 1 an de cours plus ou moins assidus, nous voyons quand même une évolution. Bien sûr, tous les désagréments de son hyper « tonicité  » auraient sûrement été canalisés s’il avait fait l’école du chiot bien plus tôt et les codes canins auraient été intégrés. Tout est loin d’être parfait mais on y travaille grâce à une équipe toujours à l’écoute et pleine de patience.
Laetitia Cabrol Je suis arrivé en club avec Ebony a 8 mois alors que Guiness a intégré les cours a 2 mois , je vois bien la différence avec les deux pas tellement en éducation ( Ebony apprend très vite ) mais surtout dans notre relation qui est plus fusionnelle avec Guiness ! Cela dis quand je suis arrivé au club avec Ebony qui avais 8 mois elle étais presque inapprochable et avais peur des autres chiens car aucune socialisation n’avais étais fait ( née dans un ranch et pendant 6 mois jamais sorti de la maison ) grâce au club aujourd’hui elle est parfaite  !
Anaïs Peres Pour ma part, j’ai adopté un petit croisé Labrador, à l’âge de 2 mois et demi à la SPA, craintive et apeurée au moindre geste. On ne pouvait pas l’approcher.. Même pas une semaine après elle a été malade, ça nous a pas vraiment aidé..
Après la guérison
, à ses trois mois, on l’a amené à BSC, et depuis, elle adore tant les humains que les chiens. Elle fait sans cesse des câlins, écoute, et est super docile! Et a appris à nous faire confiance!
Un AMOUR!
Isabelle Vila Gaïa arrivee au club a l age de 2mois et 1 semaine, super sociable envers l humain et ses congenere! N a peur de rien, pas craintive pour un sou!
Veronique Corbiere Nous avons accueilli Ice Tea à deux mois, un mois après nous nous sommes rendu à l’évidence : il fallait prendre des mesures d’urgence ! On nous a alors recommandé Beziers SPORT CANIN, inscription au cours des chiots où l’animal faisait régner la terreur, puis s’est petit à petit apaisé. Ouf, c’était récupérable ! Il a ensuite rejoint les adolescents en assez peu de temps puis le cours des adulescents (lui n’étant pas tout à fait adulte dans sa tête !), les vrais adultes lui ayant appris à mieux se discipliner. Il n’était alors plus le roi de la jungle mais plutôt une demi-portion !
Il est aujourd’hui très sociable et câlin et c’est une véritable star dans le village où les habitants connaissent son nom et adorent son côté affectueux. Il reste encore beaucoup de travail mais nous sommes aidés par toute l’équipe bénévole du club et nous les en remercions du fond du coeur ! A noter que nous aussi seront bientôt bien dressés…
Sophie Dukan Des Arènes Alors, nous nous avons recupéré Satine qui n’avait pas encore 6 semaines, parce qu’elle vivait dans un box, et que sa mère ne s’occupait plus d’elle.A cette époque, nous n’avions pas d’autres chiens, donc cette petite chienne qui n’avait pas ou peu de codes canins, n’avait pas de reference non plus à la maison! Heureusement notre veto nous a conseillé le BSC, car Satine mordillait et aboyait beaucoup, plus probleme d hyper attachement…on a integre le Bsc, fin aout Satine avait 3mois et demi. Cela a permis de la sociabiliser, d’apprendre à la canaliser,et à comprendre son mode de fonctionnement etc..Je suis certaine que sans les conseils,l’ aide des moniteurs, et du chien regulateur,nous ne pourrions pas avoir une vie aussi sereine avec Satine! Encore merci à vous…
Francois Fabre Nous avons amene Jonas (. Dogue de Bordeaux ) des ses 8 semaines … Aujourd hui age de 10 mois , nous apprecions a chaques instants les benefices des cours du club . Que ce soit en exposition, en ballade( mer, riviere , vigne )au caveau de vente ou en ville , il est d une constance incroyable , serein et tres a l ecoute …
Je remercie d ailleurs le club et particulierement Sophie pour la qualite de ses cours et ses conseils avises
C est un  » accident de la vie  » qui nous a oblige , a regret, d interrompre les cours … Nous y serions encore
Mélissa Plano June est arrivée au club a 1 mois et demi environ trouvée dans un carton en famille d accueil mais bon ceux qui me connaisse on vite compris qu’elle resterai bref l école du chiot lui a apporté un peu plus de sociabilité et de confiance cela lui montre aussi que les autres humains que moi peuvent être gentils et que je ne suis pas dieux sur terre jarrive a avoir a peut prêt une chienne moins peureuse encore du travail à faire en ado mais une chienne proche de moi qui adore travailler émoticône  merci le Bsc et une Lia qui arrive aussi bientôt pour écrire une nouvelle histoire .
Chantal Demmer J’ai choisi d’aller à l’école des chiots avec Marley, un malinois femelle, que j’ai acquis en toute connaissance de cause des caractéristiques de cette race. C’était important pour moi de la sociabiliser dès son plus jeune âge, et de lui donner les bases d’une éducation positive. Il n’était pas concevable d’en faire une bête féroce à grand renfort de punitions et de frustrations. J’ai rencontré une équipe de bénévoles au top, et je les remercie pour leur dévouement. Le BSC c’est aussi une école pour les maîtres, car le tandem doit fonctionner avec l’animal, pour une relation équilibrée et respectueuse. La plupart des erreurs sont commises par les maîtres. Le regard des éducateurs aide à en prendre conscience et à parfaire l’éducation de son animal
July Dulac Nous sommes arrivés au club le lendemain de l’adoption de wolf malinois X chien loup donc race pas facile. On pense tous savoir éduquer un chien seul mais pas du tout, grâce à vous on a appris comment l’éduquer correctement et anticiper ses comportements. Alors merci à vous.
Murielle T. : « Qu’est ce qui a fait que je tombe sur une annonce d’un chiot â donner, que je sois déçue parce que j’appelle trop tard et qu’il est réservé, que la personne ne convient pas à la propriétaire et qu’elle me recontacte, que Christian ne mette pas de veto et que nous partions après Limoux. On rentre à la maison avec un bébé de 6 semaines (et oui trop petit ). Qu’est ce qui nous a conduit à l’école du chiot qui a su nous guider pour que Lilou devienne ce qu’elle est aujourd’hui ? La chance, un Dieu, une bonne étoile ? Merci à ceux qui ont fait que Lilou soit entrée dans notre vie. Merci à Béziers Sport Canin de nous avoir permis ( à Maëlan et moi même ) de l’aimer.
Plonger les yeux dans les yeux de Lilou apaise les angoisses et les déceptions que me procurent les humains. Merci ma Lilou d’Amour. »

 

 

 

Voir aussi
Dehasse »http://www.joeldehasse.com/articles/a-francais/chiotdev.html »

et Ortega : «  »Contrairement à ce que certains croient, le chiot a déjà une personnalité, c’est à la 7e semaine que son caractère se révélera le mieux et faire des erreurs avant la 12e semaine sera très grave.
A la 8 e semaine, il sera le plus vulnérable car, en animal néophobique, il découvre la peur de tout ce qu’il ne connaît pas, ce n’est pas pour autant que l’on doit le materner et l’isoler du monde (ce n’est pas vraiment un bébé, son âge correspond à celui d’un enfant de 5 ans).
Comme n’importe quel enfant qui doit s’intégrer dans la société, il lui faudra une maternelle pour satisfaire ses besoins physiques et émotionnels, pour s’éveiller au monde, pour développer à travers le jeu la psychomotricité, la coordination, l’anticipation, l’interaction avec les autres et avec l’environnement.

3 Commentaires

  1. Florence Pug
    29 janvier 2016 at 13 h 39 min

    merci à vous de nous encourager ainsi dans notre travail de bénévole !
    Voyez aussi notre page Facebook avec des articles de fond tous les jours !
    https://www.facebook.com/BeziersSportCanin?fref=nf

    Répondre
  2. Aurelie Palaysi
    16 mars 2017 at 13 h 28 min

    En novembre dernier jai perdu ma chienne de 8 ans avec qui jai grandi et ce tragisuement. Sa place etait irremplaçable mais sa place etait bien trop vide pr que je ne reprenne pas un chien. Car il faut dire que cest le meilheur compagnon de l’Homme. Si je suis venu a BSC cest que je savais que re avoir un chien apres si peu de temps n’allait pas etre simple et je voulais etre aider et surtout je navais plus souvenir de tte les bases de leducation dun chien. Et javais surtout envi de partager cela avc mon nouveau chien. Ce na pas etait simple au debut mais aujourdhui je peu dire que jai un rottweiller super adorable et qui mecoute meme hors du club. Eduquer son chien veut dire pour moi que dans nimporte circonstance il vous ecoutera et que pour lui vous etes la chose la plus importante a ses yeux. Javais besoin aussi de partager ma souffrance davoir perdu lancienne et quon me mette un bon coup de pied au fesse lol. Je voulais aussi etre ds ce club car il ny a pas que leducation de notre chien… il y a aussi les conaissances avc les adherents, les rigolade pdt le cours, les conseil precieux des educateurs et une notion de partage enorme. Je vous remercie beaucoup pr mon integration et belle aussi car si aujourdhui je sourris a la vie cest aussi grace a vous !!! Merci du fond du coeur aurelie palaysi

    Répondre
    • Florence Pug
      21 mars 2017 at 19 h 30 min

      témoignage courageux !!!
      Bravo pour ta démarche et ta ténacité et bienvenue dans la famille BSC

      Répondre

Laisser un commentaire

'
%d blogueurs aiment cette page :