Pourquoi votre chien détruit-il tout en votre absence ?

– S’il a pour habitude de gérer et d’initier les échanges, il peut être frustré de ne plus pouvoir exercer du « contrôle » sur nous, que nous soyons à sa disposition,  et cherche à tout prix à nous rejoindre  (en s’en prenant le plus souvent aux issues).

– Si vous êtes perçu par lui comme un être un peu faible, incohérent, il peut s’inquiéter de vous savoir sans lui et de ne pouvoir vous protéger.

– Vous remplissez tellement son quotidien que de se retrouver seul peut le faire passer d’un extrême à l’autre. Habitué à obtenir une réponse de son environnement (parce que nous réagissons à chacun de ses mouvements !), cette détresse de manque le pousse à tout renverser dans la pièce pour tenter d’obtenir cette réponse dont il a tant l’habitude.

– Il s’ennuie car peu ou pas stimulé et, pour combler ce manque d’activité, il ne peut compter que sur son corps et son environnement.

– Materné, il ne sait pas gérer la solitude car personne ne lui a jamais appris. Gémissements, aboiements, hurlements, grattages et destructions sont les manifestations de sa détresse. Il peut également rechercher votre présence en s’en prenant à tout ce qui porte notre signature olfactive pour s’apaiser (télécommande, vêtements, téléphone…).

Et bien donc…

– Pratiquez de faux départs en vous préparant comme si vous alliez sortir mais n’en faites rien. Tout en l’ignorant, installez-vous sur le canapé et allumez la télévision ou lisez un journal.

– Revoyez vos rituels de départ et d’arrivée sans vous occuper de lui durant les dix voire 30 minutes qui précèdent et suivent vos sorties. Si les préparatifs (maquillage, habillage…) l’excitent, procédez hors de sa vue. Il ne faut pas y voir une volonté de vengeance de la part de votre chien (ce concept est humain et lui est totalement étranger), mais un signe d’anxiété, d’insécurité, qu’il a évacué à sa façon. Lorsque vous rentrez chez vous après une absence de plusieurs heures, il est inutile de réprimander votre chien, car non seulement il n’a pas « fait exprès » comme vous le supposez, mais en plus, il a oublié depuis très longtemps son action, et ne comprend pas pourquoi vous êtes en colère contre lui.

– Apprenez-lui à rester seul quand vous êtes présents en commençant par vaquer à vos occupations (ménage, douche, cuisine…) et en le laissant dans sa « pièce » attitrée, son « endroit », son panier,  pendant quelques minutes, le tout comme s’il n’était pas là, même s’il s’agite (vous lui donnerez de l’attention  quand il sera calme et en étant le plus neutre possible). Toujours suivie de votre retour et de sa « libération », votre absence cessera d’être assimilée à de la détresse.  En son absence de SON humain, le chien n’a plus son repère et peut éprouver anxiété, angoisse, voire de la peur. Ces émotions sont très inconfortables. Afin de s’en débarrasser rapidement, le sujet qui les ressent va re-diriger son stress sur ce qui se trouve à sa portée. Donc apprenez-lui que vous pouvez vous absenter ! Qu’il peut survivre même si vous n’êtes pas là !!!

– Soyez à l’initiative des échanges. Ne répondez plus automatiquement à ses demandes (on peut quand même le faire patienter quelques minutes !), soyez à l’initiative des jeux et des câlins et évitez de le laisser vous suivre partout. Alimenter sa dépendance affective, c’est renforcer ses destructions.

– Anticipez les dégâts au maximum en rangeant vos affaires !!!!

 

 

 

 

1 Commentaire

  1. Florence Pug
    29 novembre 2015 at 17 h 58 min

    c’est vous qui avez RDV avec Florence PUG Mercredi fin de matinée, n’est ce pas ?

    Répondre

Répondre à Florence Pug Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

'
%d blogueurs aiment cette page :