Les premiers jeux entre chiots apparaissent vers l’âge de 3-4 semaines, lorsque ceux ci sont capables de tenir sur leurs 4 pattes. Le jeu est une étape importante du processus de sociabilisation intraspécifique (la familiarisation à sa propre espèce), car il permet au jeune chien de vérifier quels comportements et postures sont acceptables ou pas pour ses congénères (les fameuses normes canines).   C’est également au cours du jeu que se met en place l’inhibition de la morsure : le chiot va apprendre à modérer la pression de sa mâchoire en fonction de la réaction suscitée par la morsure.   Le jeu entre chiens vise à simuler un combat, mais aussi à se défouler, explorer son environnement, ou encore tester les réponses de ses congénères par rapport à ses positions.   Le jeu entre le maître et son chien permet de tisser des liens et de renforcer leur complicité. Il fait partie des contacts qui doivent être positifs car ils participent à la socialisation de l’animal et à sa sociabilisation  ; dans le cadre de l’Ecole du Chiot au Béziers Sport Canin, vous apprendrez à jouer avec votre chiot.

Votre chien ne joue pas ?

C’est une véritable catastrophe car….

Lorsque les chiens s’amusent, ils libèrent comme chez les autres mammifères des endorphines (opioïdes) dans le cerveau. Donc le jeu n’est pas seulement un excellent moyen d’apprendre comment être  « social », il joue aussi un rôle dans le maintien d’un équilibre émotionnel et hormonal. La libération d’endorphines influence de nombreuses fonctions du cerveau : le contrôle de l’appétit pour le renforcement du système immunitaire, la réduction du stress…

Le chien turbulent brûle de l’énergie pendant le jeu bien sûr, en plus de développer des relations avec les autres et de maintenir ou d’acquérir l’équilibre émotionnel. Prévenir les chiens, ou tout animal de jouer, peut avoir des effets dévastateurs sur le développement social et l’état émotionnel.

Les phases de « récréation » à l’école du chiot offre un environnement sécuritaire pendant lesquelles les chiots peuvent apprendre ce qui est socialement acceptable ou non, à quel point peuvent-ils mordre, comment peuvent-ils jouer, combien peuvent-ils « pousser le bouchon », avant de déclencher une réaction négative des autres voire d’un chien adulte régulateur présent.

Quand ils ne jouent pas selon les règles, la session de récréation doit cesser afin qu’ils apprennent à prêter attention à la force et les faiblesses des autres, aux règles canines ( socialisation).

 

Voir autre article  » le choix du jouet ».

Voir vidéos sur le thème de la socialisation :

http://dai.ly/xg4t17

http://dai.ly/xg4tfy

http://youtu.be/r-GU7zz-oRM

 

Laisser un commentaire

'
%d blogueurs aiment cette page :